Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
mano a mano

Articles avec #reportages

BELFAST: 3 ROUNDS POUR LA PAIX

4 Septembre 2017, 14:59pm

Publié par mano a mano

Un film de Gilles Favier
23' / ARTE

Trente années de conflit ont fait de Belfast une ville étrange. Un centre ville déserté de ses habitants et des quartiers parfaitement sectorisés loyalistes par ici, républicains par là. Et des murs entre les deux. Peu à peu les quartiers mixtes ont disparu et, par la force des choses, la violence a diminué...mais pour combien de temps?

 

Il y a peu de passerelles entre les communautés et bizarrement la boxe, sport national en Irlande en est une. Des réunions  sont organisées un peu partout dans la ville et des boxeurs des deux "camps" s'y affrontent sans appréhension spéciale.

 

Comme le dit Charly Dunlop, un membre de l'ABC Belfast, club catholique de New Lodge, enclave farouchement républicaine, qui organise des combats dans une ancienne église protestante "dans la boxe pas de religion"!

 

Voir les commentaires

ETATS-UNIS/MEXIQUE : LA FRONTIERE FAMILIALE

4 Septembre 2017, 14:56pm

Publié par mano a mano

Un film de Roberto Lugones
23' / ARTE

Quand le policier l’a arrêtée, Juanita n’avait pas payé son ticket de parking, elle n’avait pas de titre de séjour non plus, mais elle avait sept enfants qui l’attendaient à la maison.

Juanita a été arrêtée et expulsée des Etats-Unis comme le sont 400  000 travailleurs mexicains chaque année.

Chaque matin l’autobus qui arrive de Tucson en Arizona à Nogales au Mexique débarque son lot d’ « indocumentados », les sans papiers expulsés, des hommes, des femmes qui ont tout perdu, leur maison, leur travail, leur rêve et parfois même leurs enfants…

C’est une histoire de fou. Ces hommes, ces femmes sont mexicains. Ils vivaient clandestinement aux Etats-Unis, parfois depuis des années. Leurs enfants, eux, sont nés aux Etats-Unis. Ils sont donc  citoyens américains. Alors quand les parents « sans papiers » se font arrêter pour une simple infraction au code de la route la police les expulse et leurs enfants « américains » sont confiés à l’administration américaine.  La plupart d’entre eux ne reverront plus jamais leurs parents. Certains seront déclarés « adoptables » par des familles américaines. Et c’est ainsi qu’aujourd’hui  le mur qui sépare le Mexique des Etats-Unis déchire plus d’un millier de familles mexicaines.

A Tucson où la lutte contre l’immigration sauvage est un bon thème de campagne électorale les femmes mexicaines s’organisent pour lutter contre  la peur et résister à la pression psychologique de l’administration américaine.

Selon les statistiques, d’ici 2017,  15 000 enfants mexicains nés aux Etats-Unis pourraient ainsi être séparés de leurs parents. Simple monstruosité administrative ou effet pervers d’une mondialisation qui garantit la libre circulation des marchandises, mais pas celle des familles.

Voir les commentaires

GROZNY : DES NOUVELLES DU 51

4 Septembre 2017, 14:50pm

Publié par mano a mano

Un film de Mylène Sauloy
26' / Arte

Grozny, l'avenue centrale...et la même filmée il y a quelques années.

L'armée russe bombardait la Tchétchénie et Moscou appelait ça une « opération antiterroriste ». C'était en réalité la deuxième guerre menée en Tchétchénie à trois ans d'intervalle.

Comme par magie, le centre ville - deux fois rasé - a resurgi tout en couleurs de ses ruines et on en a profité pour donner un coup de peinture à l'histoire.

 

Le bourreau de Grozny, Vladimir Poutine, s'affiche partout comme un protecteur et son poulain, Ramzan Kadyrov, qui avait pris la relève de la répression, se pose en héros de la renaissance tchétchène.

 

Difficile de reconnaître l'entrée du quartier Olympique ! A l'été 2000, j'étais arrivée par hasard dans une cour dévastée. Des habitants de la ville détruite avaient échoué là dans un immeuble resté debout... L'immeuble 51.

J'ai voulu retrouver les habitants du 51 connus alors Angela... elle vivait là avec son mari et ses deux enfants

 

 

Voir les commentaires

RUSSIE : VILLES CLOSES

4 Septembre 2017, 14:43pm

Publié par mano a mano

Un film de Mylène Sauloy
30' / Arte

Oziersk, région de Chelyabinsk, près de Ekaterimbourg.

Vingt ans après la dissolution de l’URSS, deux millions de Russes vivent encore au secret. Une petite route dans la région de l'Oural, à 1500 kms à l'est de Moscou,

aux confins de l'Europe et de l'Asie. Une région qui abrite de drôles de villes ... 

Nadiejda habite l'une d'elles

Construites à l'époque soviétique, longtemps tenues secrètes, ce sont des villes-closes, souvent cachées au beau milieu d'une zone à l'accès restreint qu'on appelle en russe :  ZATO.

Voir les commentaires

IRAN : SHAHLA SHERKAT

4 Septembre 2017, 14:37pm

Publié par mano a mano

Un film d'Agnieszka Ziarek
12'/ ARTE

Shahla Sherkat est une femme d’exception : journaliste, écrivain, mais surtout militante des droits de la femme dans un pays où le pouvoir est aux mains des hommes, l’Iran.

Pendant plus de seize ans, avec une poignée d’enthousiastes, elle dirige et impose un journal qui fait la part belle aux femmes. IL s’appelle Zanan,  ce qui signifie « femme » en persan et mieux qu’un titre c’est déjà un combat. Artistes, sportives de haut niveau, décoratrices, activistes…les femmes iraniennes sont  entre elles dans Zanan et elles parlent.

 

Avec l’élection du Président Ahmadinedjad en 2005, le climat se durcit, les conservateurs voient d’un très mauvais œil cette revue féminine et cherchent tous les prétextes pour fermer ces insupportables libertés de parole. Faute d’arguments précis, le motif invoqué sera que Zanan ne rend pas compte de la véritable situation des femmes dans le pays. Pire, Zanan « noircit le tableau ».

 

Aujourd’hui, Shahla Sherkat dirige un centre culturel. Mais elle garde espoir : un jour prochain, peut-être, « Zanan » pourra reparaître. Et la parole confisquée des femmes redeviendra un des chemins de résistance à l’obscurantisme ambiant.

Voir les commentaires

1 2 3 4 5 > >>