Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mano a mano

BENIES SOIENT LES VOITURES

5 Septembre 2017, 15:10pm

Publié par mano a mano

Un film de Roberto Lugones 
52' / France O

 

A la saison de pluies, les rues de Saint Denis, sont remplies une masse de voitures qui patientent sous les averses en autant de phares, de lumières… Pour les Réunionnais,  qu’ils se rendent au travail, à l’école ou ailleurs, c’est le pensum quotidien qui durera souvent quelques heures surtout pendant cette période de l’année.

La Réunion, aux paysages paradisiaques peut se muer en enfer  des automobilistes !

Plus de 90% des déplacements se font en automobile, le réseau routier de l’île atteint ses limites de développement, le territoire est plus que jamais asphyxié.  La voiture est quasi obligatoire pour se déplacer dans l’île ; non seulement pour ceux qui habitent dans des zones enclavées où il n’y a même pas de routes, mais aussi pour les petits quartiers (Saint-François, La Bretagne, Sainte-Clotilde, La Montagne...) où les moyens publics de transports sont plus que sommaires et parfois inexistants.

Stress dû aux embouteillages, rythmes de vie conditionnés par l’état de la circulation dans l’île sont le lot quotidiens des habitants. Ils doivent faire face et la résignation est de mise. Au-delà de ça, c’est toute l’activité économique de l’île qui se trouve fortement perturbée  et le coût global de ces embouteillages est estimé à plusieurs centaines de millions d’euros par an et augmente chaque année.

Pour faire face à ces difficultés, la Réunion se lance dans un projet pharaonique. Un axe routier de deux fois trois voies en pleine mer. Une prouesse technique mondiale. Sept ans de travaux titanesques seront nécessaires pour construire cette autoroute sur pilotis, supportant cyclones à 150 kilomètres/heure et vagues de 10 mètres.