Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
mano a mano

L’ARGENT SALE, LE POISON DE LA FINANCE

6 Septembre 2017, 10:01am

Publié par mano a mano

Un film de Nicolas Glimois
52' / France 5

 

"Aujourd'hui, ce ne sont pas les mafias qui cherchent des banques, mais les banques qui cherchent des mafias"… Ces mots terribles ne sont pas ceux d'un militant agité. Bien au contraire, ils sortent de la bouche d'un très posé haut fonctionnaire international. Antonio Maria Costa, ancien patron de l'Office des Nations-Unies contre la drogue et le crime organisé, avait déjà stupéfié son monde en affirmant en 2009 que l'argent du crime avait sauvé certaines banques de la crise financière. Ce terrible constat en dit long sur la contamination de l'économie par l'argent sale, celui du crime et des grands trafics internationaux.

Jamais les mafias n'ont été aussi riches et puissantes. Elles sont la face noire de la mondialisation, sur laquelle elles se sont appuyées pour accumuler des masses d'argent insoupçonnées. La financiarisation de l'économie est le second pilier de leur développement. Elle permis aux grandes organisations criminelles de recycler ces montagnes d'argent noir et d'en faire des acteurs majeurs du fonctionnement économique.

Dans les coffres-forts des paradis fiscaux, comme dans la sphère des transactions financières, l'argent du crime se mêle à celui de la corruption et de l'évasion fiscale. Contribuant à l'édification d'une gigantesque zone grise, avec la complicité de tout un tas de gens très "honorables" : avocats, banquiers, cabinets d'audit, experts en tout genre, élus de tout bord…

Ce film est un voyage au royaume de l'argent sale. De la Calabre à Londres, de la Suisse à l'Allemagne, nous sommes partis sur les traces de cet argent que l'on ne voit pas et dont on ne parle pas. Depuis plus de dix ans, toutes les énergies semblent tournées vers la lutte dont contre le terrorisme. Alors qu'une autre géopolitique se dessine, celle du crime organisé transnational, peut-être le grand défi du XXIème siècle. Car une question se pose à nous : n'est-il pas trop tard ?...
L'argent sale n'est-il pas devenu indispensable à la marche du monde ?